Après avoir eu accès aux notations d’hôtels et de restaurants grâce notamment à Booking et Tripadvisor, les internautes peuvent maintenant très facilement noter leurs bières sur Untappd, Ratebeer, ou simplement sur Instagram et Facebook (Groupe Neurchi de bières par exemple).

Comme de véritables spécialistes, chaque bière craft est aujourd’hui analysée, décortiquée, critiquée (souvent), adulée (parfois) par de nombreux amateurs.

Et comme tout le monde aime faire des classements, les notations sont un élément indispensable de ces dégustations. Chez Quaff aussi, nous notons nos dégustations, afin de vous orienter vers les meilleurs cocktails ou les meilleures bières.

Il est toutefois difficile d’être pleinement objectif lorsque l’on déguste à une ou deux personnes. C’est pourquoi, pour un maximum de clarté, nous avons établi une grille de notation spéciale bière qui vous permettra de mieux comprendre comment nous procédons, et pourquoi une bière avec une note de 95/100 aura plus de chance de vous plaire qu’une bière notée 70/100.

Loin de moi l’idée de faire du snobisme et de cracher sur des bières grand publics (quoique…) que je consomme moi-même de temps en temps. Leur rapport qualité/prix est d’ailleurs très bon pour certaines références. Mais ici, on se contentera simplement de parler du goût.

0 – 10%

Lamentable. Impossible de boire plus d’une gorgée sans se forcer.

Exemple de bières : Kronenbourg, Heineken,…

Une Kro, c’est non ! On ne veut plus jamais vous voir boire un truc pareil. Pour la science (et pour le 1er avril), on a fait une « dégustation ». Le verdict est sans appel : 4/100.

10 – 20%

Horrible. Des bières extrêmement mal foutues, que seule une communication douteuse permet de garder en vie.

Exemple de bières : Cuvée des trolls, Kékette, Levrette,…

20 – 30%

Mauvais. Des bières industrielles basiques dans lesquelles on fait gonfler le taux de sucre et d’alcool (avec parfois quelques arômes !) pour donner un peu de goût.

Exemple de bières : Leffe, Grimbergen, Mort Subite Kriek,…

30 – 40%

Pas fou. On a pourtant commencé à doucement apprécier la bière avec ce genre de références, qui sont bien au-dessus de Heineken et compagnie. Mais elles deviennent vite lassantes, finalement…

Exemple de bières : Chouffe, Duvel, Guinness Draught, Fischer,…

40 – 50%

Moyen. De la bière pour se mettre un truc dans le gosier. Une Erdinger bien fraiche en été, ça passe tout seul ceci dit. La puissance d’une Chimay permet également de passer un moment correct. Ça casse pas trois pattes à un canard, mais pourquoi pas de temps en temps.

Exemple de bières : Erdinger, Chimay, Pietra…

50 – 60%

Passable. Le genre de bières pas chères que l’on retrouve dans un bar ou brasserie tout ce qu’il y a de plus classique. On ne crache pas dedans, ça étanche bien la soif.

Exemple de bières : Brooklyn Lager, Lagunitas IPA,…

60 – 70%

Correct. Pas vraiment de la dégustation, mais on s’en satisfait sans problème, que ce soit dans un bar ou à la maison avec une pizza ou un burger. Faciles à apprécier. Un vrai tremplin avant de sauter dans le grand bain.

Exemple de bières : Brooklyn East IPA, Brewdog (Punk IPA ou Dead Pony Club), Camden (Pale Ale)…

70 – 80%

Agréable. Belle réalisation. Des bières pour « débutants » à la recherche de bon goût. Faciles d’accès, elles sont bien foutues et plairont à tous ou presque. Si vous faites une soirée et que vous voulez faire plaisir à vos amis sans vous ruiner, il y a de quoi faire dans la zone 60-80% !

Exemple de bières : Brooklyn Sorachi Ace, To Øl (Gose to the fyrreskov), Gallia West IPA,…

To Øl – Gose to the fyrreskov. Un peu décevante pour du To Øl, c’est toutefois une bonne porte d’entrée pour découvrir le monde des Gose, ces bières salées pleines de fraicheur.

80 – 90%

Très bonne. Avec un petit truc en plus, elles peuvent entrer dans la cour des très grandes. On rentre vraiment dans le haut du panier. De la bonne craft comme on aime ! Peut-être un poil trop sages ou un léger manque d’équilibre à notre goût pour être parfaites.

Exemple de bières : Anchor Brewing (San Franpsycho IPA), Ninkasi (Smoky Ale), Gallia East IPA…

Anchor Brewing – San Franpsycho IPA. Une jolie Juicy IPA à la pêche et abricot. Très agréable, elle manque simplement un peu de folie pour aller encore plus haut.

90 – 95%

Excellente. Superbe recette, de l’originalité, une explosion de saveurs. On se délecte à chaque gorgée. Nickel pour des soirées dégustations bien pointues.
Vous pouvez y aller les yeux fermés, impossible d’être déçu !

Exemple de bières : Effet Papillon (Sour les tropiques), Popihn (Icauna), To Øl (Black malts and body salts), La Débauche (Banoffee Pie), Iron (Brett Sel poivre),…

Effet Papillon – Sour les tropiques. Une référence parmi les bières « tropicales ». Un vrai bonheur, qui glisse au fond du gosier avec une facilité déconcertante.

95 – 100%

Sublime. Merveille d’équilibre, de texture et de saveurs, qui témoignent d’un savoir-faire exceptionnel. Ces bières-là, il ne faut pas les louper : elles vous laisseront assurément de grands souvenirs gustatifs.
Véritablement ce qui se fait de mieux aujourd’hui.

Exemple de bières : Goose Island (Bourbon County), Effet Papillon (Decalage Lager), To Øl (Sur Nelson Sauvin), Tempest Brewing (All the leaves are brown),…

Goose Island – Bourbon County Stout. Elle revient chaque année au mois de Novembre, en quantité limitée. Notre seule bière notée 100/100 pour le moment… Un régal absolu.

Le mot de la fin

On espère que cette grille de notation vous aura éclairé sur nos notations !
Au-delà de 60/100, on peut se faire plaisir ! À partir de 80/100, vous ne trouverez que du très bon, qui comblera les plus fins palais. Et au-dessus de 95/100… N’en parlons plus, savourons simplement.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.