La folie Negroni est en train d’envahir le monde. Tremblez, Spritz et Mojito, votre heure a bientôt sonné !

Vous en avez déjà certainement entendu parler si vous suivez Quaff depuis nos débuts: le Negroni est l’un de nos cocktails favoris. Pour les néophytes, c’est une expérience gustative parfois périlleuse, car très amer.
À l’heure où le Spritz s’est démocratisé grâce à l’Aperol, nous pensons que le palais des français est prêt à aller encore un peu plus loin dans l’amertume.

Pour nous, le Negroni est tout simplement le futur cocktail qui envahira les terrasses d’ici 2-3 ans (on essayera de ressortir l’article à ce moment là, en espérant avoir vu juste !).

Au-delà de son aspect simpliste (3 ingrédients à dose égale), le Negroni est avant tout une immersion dans l’Italie des années 20, date à laquelle il fut imaginé à Florence.
Aujourd’hui, il est encore très consommé, mais il tend à être revisité par la plupart des barmen. Nous nous sommes nous-mêmes déjà prêtés au jeu, avec le Yaya Negroni et le Oiishi NegroniLe meilleur exemple de ce retour en grâce est sûrement le bar Dante, à New York, qui en a fait sa spécialité, et qui réinvente ce cocktail chaque jour lors de ses « Negroni sessions ».

Beaucoup de blabla, place maintenant au Kula Negroni, imaginé par Julie Reiner, dont on vous parlait déjà au tout début de Quaff Magazine. Prenez un Negroni classique, remplacez le Vermouth rouge par du Vermouth blanc, et infusez votre Campari avec quelques fraises. Le tour est joué. Simple et terriblement efficace, le Kula Negroni est une référence.

Ingrédients

3 cl (1 oz.) Gin
3 cl (1 oz.) Campari infusé à la fraise*
3 cl (1 oz.) Vermouth blanc

Garniture: Zeste d’orange, fraise

*Campari infusé à la fraise
Ingrédients pour 4 verres: 15 cl de Campari, 5-6 fraises, coupées en 4.
Placez le Campari et les fraises dans un récipient en verre. Laissez infuser pendant 2-3 jours, en remuant de temps en temps. À la fin des 2-3 jours, goûtez le Campari infusé. Si le goût vous convient, filtrez le mélange à l’aide d’un filtre à café, en prenant soin de ne pas écraser les fraises (on cherche à infuser le Campari, et non à le diluer avec du jus de fraise).

Préparation

Placez l’ensemble des ingrédients dans un verre à mélange rempli de glaçons. Remuez à l’aide d’une cuillère à mélange pendant une dizaine de secondes, puis versez dans le verre de service avec un gros glaçon.

Garniture

Exprimez le zeste d’orange au-dessus du verre pour en extraire l’essence et déposez-le dedans. Accompagnez d’une fraise.

Le mariage entre Campari et fraise est merveilleux.
Un grand, très grand cocktail.

Note de la rédaction
4.9Note finale
Puissance
Fruité
Acidité
Sucré
Fraicheur
Épicé
Amertume
Équilibre
Avis des lecteurs 3 Avis