Découverte et dégustation exceptionnelle de la Rolls de la gamme Trois Rivières : Bois d’Inde.

La dégustation

Après la Cuvée Oman, voici le deuxième coffret de la trilogie Trois Rivières. Oman et Bois d’Inde sont deux des trois rivières qui bordent la plantation. On imagine que la cuvée Saint-Pierre devrait bientôt suivre ses ainées.

Pour débuter, on doit avouer que le coffret d’un superbe bleu roi en impose. Derrière ce magnifique écrin se cache en effet un flacon d’exception. Bois d’Inde est un Rhum vieux agricole qui se compose d’un assemblage inédit, réalisé par Daniel Baudin, Maître de Chai de la plantation. On y retrouve des cuvées rares, dont l’incroyable 1979, rien que ça.

Limité à 2400 exemplaires, il n’y en aura pas pour tout le monde, et c’est avec un grand privilège que nous dégustons ce Rhum aujourd’hui.

À peine ouverte, la bouteille laisse entrevoir des parfums enivrants. Dans le verre, on découvre rapidement des notes de miel, de pâtisserie gourmande, de vanille et une touche plus fraiche et végétale. D’après Trois Rivières, on peut également y trouver de la coriandre et de l’anis (il faudrait encore que je développe un peu mon nez pour découvrir toutes ces nuances).

En bouche, l’attaque est dense et plutôt grasse, avant de rapidement délivrer une belle puissance aromatique qui libère un grand nombre d’épices. C’est plutôt relevé, l’équilibre est précis, juste ce qu’il faut entre gourmandise et vivacité. Le bois précieux est éminemment présent tout au long de la dégustation, et l’on note également une pointe de citron confit qui apporte encore davantage de complexité.
La finale est quant à elle d’une longueur inouïe, persistante et poivrée.

Évidemment, on ne peut que vous conseiller de vous l’offrir pour une grande occasion, vous ne serez pas déçus du voyage.

Robe : dorée, grasse
Nez : miel, vanille, pâtisserie, végétaux
Bouche : épices orientaux, curry, poivre, bois précieux

Fiche technique

Assemblage de 11 millésimes (dont un très rare 1979)
2400 exemplaires
Prix conseillé : 199€