Premières victimes économiques du confinement puisqu’ils ont dû fermer leur établissement dès le samedi 14 mars, les bartenders se retrouvent bien seuls, loin de leur tumulte quotidien.

Comme vous l’avez certainement noté, une nouveauté a la cote sur les réseaux sociaux actuellement : les tutos à faire chez soi pendant le confinement. Que ce soit en cuisine ou avec des bouteilles, on découvre toutes les astuces des chefs et bartenders, qui viennent nous aider à passer le temps de la meilleure des façons.

L’idée nous est alors venue de demander à une (très) belle sélection de bartenders français de nous dévoiler leur quotidien, et surtout : ce qu’ils boivent en ces temps difficiles. Que ce soit des cocktails classiques, des revisites faciles à réaliser chez soi, des expérimentations, du sans alcool ou simplement ouvrir un bon pinard ou une bière, il y a de quoi bien s’occuper à l’heure de l’apéro confiné.

N’hésitez pas à aller jeter un oeil à leur compte Instagram !

Rémi Bataillé / Aperture, Montpellier

Je dois avouer que mon stock de bouteilles n’est pas énorme mais suffisant pour me faire un ou deux classiques de temps en temps.

Je reste assez simple avec un petit Old Fashioned au Knob Creek 50° de temps à autre. Ou mon préféré : un « De La Louisiane » dont voici la recette que je fais à la maison pour ceux qui ne le connaissent pas encore :
– 3 cl Bulleit Rye
– 3 cl Noilly Prat Rouge
– 3 cl Benedictine Single Cask
– 2 sprays d’absinthe Pernod
– 2 traits de Suze Red Aromatic bitters

Margot Lecarpentier / Combat, Paris

Pendant le confinement, je bois beaucoup de vin et de bière. Pendant les apéros house party, pas le temps de préparer de cocktails !

Cependant, côté cocktails je suis plus créative que jamais. Le confinement me permet de prendre vraiment le temps de travailler de nouvelles techniques, et de faire des essais cocktails. Parfois, c’est difficile de trouver le temps mais là on n’en a jamais eu autant.

Nicolas Blanchard / Heure du Singe, Toulouse

En fait je n’ai rien changé à mes habitudes, mis à part que je ne bois pas de shots devant la télé !
Donc je bois du vin, de la bière, des cocktails, beaucoup de café… avec toujours une approche la plus qualitative possible.

Ce qui a changé pendant le confinement en revanche c’est que je fais 1 tuto par jour sur tout ce qui touche au cocktail : affûtage de couteaux, taillage de glace, vermouth making, cocktails de base… (en story essentiellement) .

Voici une recette que j’adore en tout temps (dans un highball) :
– 2,5 cl Gentiane Grandmont (pas sucrée et très amère 30%vol)
– 2,5 Gin Old Brothers
– Tonic Archibald
– Un trait de citron
– Un zeste de yuzu si j’en ai
– Un peu de sauge du balcon

Thibault Méquignon / Danico, Paris

J’y vais à petite dose sur ma consommation d’alcool pour éviter de tout vider ahah !

Chez moi habituellement je ne bois que très rarement, mais en cette période délicate je m’autorise un verre de temps en temps, principalement des classiques, comme le Ti’Punch, très simple et rapide à réaliser. Mais aussi quelques Americanos que je prends habituellement en terrasse. Là, je bois l’Americano sur mon balcon au soleil en espérant que tout rendre dans l’ordre assez rapidement quand même.

Mais pour le moment on reste à la maison, on ne prend de risque inutile. J’ai de quoi faire quelques cocktails encore donc ça va !

Besoin d’évasion ? Le Ti’Punch vous emmène directement sous les tropiques !

Nico de Soto / Danico + Daroco, Paris + Mace, NYC + Kaido, Miami

Pour moi, c’est très simple : je bois de l’eau ! Je profite du confinement pour faire un break. C’est dans ces moments-là qu’il faut faire attention.

Je fais beaucoup de sport et de yoga et je compte mes calories, donc pas d’alcool pour moi, à part peut être un shot ou deux quand je mixe en live.

Nicolas Goradesky / Bartender

Je cuisine pas mal et je fais pas mal d’apéros aussi, donc j’avoue que je flingue les bouteilles mais c’est fait pour ça !

En vrai, je bois pas mal de cocktails car ça me manque de ne pas bosser et encore plus de ne pas avoir de clients avec qui parler !

Je fais pas mal de cocktails avec ce que j’ai chez moi en essayant de ne pas avoir de pertes. Je suis aussi obligé de travailler sur des petites quantités, ce que je ne fais pas en temps normal au boulot.

Et je me suis lancé un défi : j’essaie de faire une recette par jour que je poste en vidéo sur IGTV, que ça soit une créa ou un classique twisté ou pas et plus ou moins facile à faire.

C’est cool de faire des sirops et infusions avec juste du matos de la maison et au final arriver à des résultats super quali !! Faire un sirop avec une bouilloire, ou infuser dans ton pot de confiture vide… Trouver des substituts à ce que je n’ai pas au bar.

Voici par exemple ma recette du Bloody Mary :
– 5 cl Vodka infusée aux feuilles d’artichaut cuit* (ou Gin, Tequila, Mezcal)
– 1,5 cl Jus de citron jaune frais
Jus de tomate modifié**
Méthode : verser la vodka et le citron directement dans un verre rempli de glaçons, allonger avec votre jus de tomate et mélanger à l’aide d’une cuillère. Pour la déco, vous pouvez réaliser un petit éventail avec les feuilles d’artichaut.

*Pour 50 cl de vodka : couper une douzaine de feuilles d’artichaut cuites à la vapeur et les placer pendant une nuit dans un bocal fermé avec la Vodka à température ambiante. Filtrer le résultat.

**Pour 20 cl de jus de tomate bio en bouteille, incorporer : 2 c. à c. de sauce soja sucrée, 1 c.à c. de sauce Ponzu, un peu de sel de céleri, 1 à 2 c. à c. de sauce piment sriracha (ou de Tabasco).
Pour ceux qui aiment vraiment épicé, rajouter une pincée de piment concassé ou un petit morceau de piment frais écrasé.

Le magnifique Bloody Mary de Nicolas Goradesky

Aurélie PanhelleuxCopperbay, Paris et Copperbay, Marseille

En bons enfants du bord de mer on devrait répondre de l’eau au CopperBay… mais pas que !

Personnellement j’ai la chance d’être confiné à la campagne et du coup je tourne des tutos avec les produits du frigos et du jardin régulièrement. Alors on goute les sirops, les infusions et un cocktail tous les 3 jours pour tester les recettes avant publication, avec et sans alcool.

Sinon je dois avouer que je bois peu d’alcool depuis un bon moment, pas à cause d’une raison particulière, juste pas l’envie.

Mon petit plaisir reste tout de même un bon verre de vin rouge ou whisky devant Netflix mais je pense que plus c’est occasionnel et plus je l’apprécie.

Mais avec le soleil, l’appel de la mauresque se fait de plus en plus  fort ! Mais sans les copains ce n’est pas pareil, c’est un drink de partage.

On va rester confinés un bon moment, alors on préserve nos vivres !

Jérémy Lauilhé / Mojo, Dax

Je profite du confinement pour tester quelques trouvailles et revenir à des valeurs sûres.

D’abord : un Soft Cocktail. J’adore le thé glacé, du coup j’ai réalisé une recette à base de thé au citron, sirop de bergamote Monin et Paragon White Penja Pepper (l’un des nouveaux cordials de la maison Monin).

Simple et efficace : un Sour à base de Blanche d’Armagnac, avec le nouveau flacon de chez Dartigalongue Un-Oaked, auquel j’associe un Triple Sec qu’un ami m’a fait découvrir (celui de la distillerie Vrignaud), jus de citron vert et bitters pamplemousse de chez Bittermens.

Un peu plus sec et puissant, j’ai testé un très joli Vodkatini avec Haze Vodka Biarritz de la distillerie Ura Spirits. Cette Vodka, c’est un vrai travail d’orfèvre. Je l’associe à la Quintinye Dry qu’on ne présente plus et à de la saumure de câpron.

Enfin pour le côté digestif : un Old Fashionned simple et efficace sur une base de Rhum Plantation Pineapple, d’un sirop de safran et de bitters Molasses de chez Fee Brothers.

Et puis en fil rouge je travaille sur une recette de Gin Tonic, car une jeune femme m’a lancé un défi quelques jours avant le confinement : je bosse dessus pour lui faire déguster LE Gin Tonic de sa vie quand nous le pourrons…

Nicolas Munoz / Divine et Bisou, Paris

Pendant le confinement, pour le coup je n’expérimente rien du tout et bois des classiques à l’apéro et c’est tout : hier c’était Negroni, avant hier Pina Colada, le jour d’avant Dry Martini !

Sinon, plutôt bière ou vin, facile à préparer ! Je passe plus de temps à cuisiner qu’à préparer des boissons quoi !

Le Negroni, une valeur sûre pour un bel apéritif prêt en un clin d’oeil.

Kévin Ligot / Mixomania, Paris

En cette période très particulière, on développe avec MIXOMANIA, une nouvelle initiative B2C autour des cocktails sans alcool et cure de jus detox, donc c’est « cold-press » du matin au soir.

Sinon, en ce moment, j’aime aussi beaucoup la fleur de café. On y retrouve de belles notes boisées, très élégantes, c’est très fin. Donc de manière générale, j’en profite plutôt pour faire un break, un MAX de sport, anticiper la sortie et être au TOP pour la reprise.

Rémi / French and Stormy

Pendant cette période de quarantaine, je suis plutôt du genre à me ménager et donc à éviter de boire de l’alcool. Une petite trêve à coup d’eau pétillante, de jus et d’infusions est toujours la bienvenue.

Il faut savoir que je bois peu derrière le bar, du moins jusqu’au vendredi ou samedi, alors si je peux encore plus descendre mon taux de Gamma GT c’est bénéfique pour ma santé !

Par contre, c’est le moment idéal pour expérimenter. Je ne suis pas du genre à faire des tutos mais ce confinement me permet de préparer de nouvelles recettes, avec parfois de nouvelles méthodes de réalisation .

Il y a aussi mon péché mignon : un grand verre de Coca-Cola dans une pinte de glaçons, pour me rappeler comment marchait le capitalisme avant le Covid-19.

Julien Lopez / Copperbay, Paris et Copperbay, Marseille

Je profite des évènements pour me ressourcer, bien boire et bien manger mais aussi pour faire un break avec la profession, les réseaux sociaux et autres médias.

L’eau est essentielle mais les apéros sont tout de même présidés par un mélange de bière sans alcool et un trait de sirop de citron, allez savoir pourquoi !

Pierrick Sordet / Sauvage, Lyon

Pour moi c’est très simple, habituellement je ne bois pas l’apéro. Je bois d’ailleurs très peu, d’où le fait d’avoir mon bar perso toujours aussi plein depuis de nombreuses années.Je profite du confinement pour découvrir de nouveau celui-ci en alternant entre cocktails classiques, twists et dégustation d’ABV*, ABA*, VDN*… qui ont ma préférence et finir de temps en temps le repas avec un petit digestif comme une VEP*, Bénédictine Single Cask.

*ABV = Apéritif à Base de Vin
*ABA = Apéritif à Base d’Alcool
*VDN = Vin doux naturel
*VEP = Vieillissement Exceptionnel Prolongé

Lucas Gacitua-Petit / Aedaen Place et Prohibited Bartending, Strasbourg

De mon côté, pour l’instant je bois essentiellement de la bière, mais je vais aussi prendre le temps de goûter pas mal d’échantillons de Whisky (That Boutique-y Whisky Company).

Pour ce qui est des cocktails, il me reste de beaux agrumes de chez Michel Bachès, notamment des citons rouges pour finir en beauté la saison des agrumes.

Pour un apéro qui fait voyager, voici ma version du Daiquiri :
– 50 ml Clarin Sajous
– 15 ml Sirop de sucre bio parfumé aux zestes de citron rouge
– 25 ml Jus de citron rouge

Hugo Combe / En cours d’ouverture, Paris

À la maison j’ai un vrai bar complet (spiritueux, bitters, sherry, liqueurs, etc). C’est mon labo pour travailler des cocktails et nouvelles techniques, c’est ici chez moi que je shoot pour mon Instagram et que je brainstorm pour la carte de l’ouverture de notre Bar prévue pour Septembre 2020 à Paris 9 (plus d’info à venir très bientôt).

Du coup je ne suis pas limité dans les possibilités. Mais il faut faire attention à ne pas se laisser aller tout de même !

Je me limite à un verre par jour, avec certains jours sans boire du tout.
J’alterne entre classique type Negroni, bière ou cocktail création.
Prenez soin de vous, restez chez vous !

Le mot de la fin

Restez chez vous, profitez-en pour faire tout ce que vous remettez à plus tard, lisez, cuisinez, jouez au jeux vidéos, buvez, prenez des nouvelles de vos proches, applaudissez le personnel soignant à 20h, écoutez de la musique, traînez devant Netflix avec un bon chocolat chaud,…
Et rendez-vous dans les bars dès la réouverture pour soutenir la profession !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.