Elle trône fièrement dans de nombreux bars, brasseries et restaurants : la grande jarre de thé glacé maison, préparée avec amour…

Vivant dans le monde des bisounours, mon monde fait d’innocence et de bonne foi s’effondrait lorsque je recevais il y a quelques semaines un mail (destiné aux professionnels du CHR) mettant en avant le sirop de Thé glacé signé Monin.

La facilité d’utilisation est mise en avant, tout comme le dosage idéal, la rentabilité, etc. Bref, le topo classique, rien d’anormal à signaler.

Sauf que vient la lecture des avantages produit : Appellation « Thé glacé maison ».

Sous prétexte que le serveur aura pris quelques secondes à verser du sirop, de l’eau et une rondelle de citron, le sirop de thé s’est instantanément métamorphosé en Thé glacé maison.

Sirop + eau + déco = thé glacé maison

Loin de moi l’idée de cracher sur Monin, qui exploite seulement une faille dans la législation française. J’ai simplement souhaité mettre en lumière cette pratique indigne et fourbe de la part de certains professionnels de la restauration.

La prochaine fois que vous aurez envie d’un thé glacé, n’hésitez pas à demander s’il est réellement maison avant de dépenser 3€ pour un shot de sucre aromatisé.


Pour ne rien rater des dernières actualités cocktails et bières, suivez-nous sur Facebook et Instagram !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.