3 ans seulement et déjà parmi les meilleures brasseries françaises.

Lancée à l’été 2017 à côté de Bordeaux (Mérignac), la Brasserie Effet Papillon est rapidement devenue l’une des plus réputées en France. La recette du succès ? Des bières originales et équilibrées, un univers graphique reconnaissable et soigné, et une présence régulière sur les évènements crafts (c’est grâce au Strasbourg Craft Beer Festival que j’ai pu découvrir certaines de leurs références, qui m’ont mis une sacrée claque : Carrot Cake Imperial Stout ou encore l’incroyable Decalage Lager).

Aux commandes de la brasserie : Jocelyn Chazel et Mathilde Relet, en couple dans la vie de tous les jours et totalement complémentaires au travail. Après avoir commencé à brasser des bières qui leur ont fait aimer la craft (IPA, Pale Ale, Porter,…), ils se développent aujourd’hui vers d’autres profils aromatiques, avec un attrait certain pour les levures bretts et les bières vieillies en barriques, pour notre plus grand bonheur.

La gamme

La brasserie propose une gamme permanente, composée de 5 bières plutôt portées sur le houblon : Wheat Ale, American Pale Ale, India Pale Ale, Rye Amber Ale et Imperial Stout.

Effet Papillon présente également des brassins éphémères plus expérimentaux. Actuellement, on peut par exemple retrouver à la brasserie ou chez les cavistes des bouteilles qui sortent des sentiers battues : Brett series (3 références : saison, bière de blé, bière de blé et ananas), Kveik Session IPA, Farmhouse abricot et crème de marron, Sour pomme aux cubes de chêne et levure de cidre… De l’originalité sans aller dans le bling bling, on adore !

L’interview

Quelques questions posées à Mathilde et à toute l’équipe.

• Pourquoi le nom « Effet Papillon » ?
Nous avons choisi ce nom en clin d’oeil au phénomène Effet Papillon. Petits effets, grandes conséquences… C’est grâce à une succession de rencontres et de concours de circonstances que nous avons créé la brasserie !
 
• Peux-tu nous présenter les membres de l’équipe ?
Louise
Je suis la commerciale de l’équipe ! En charge de vendre les pépites produites par la team de brasseurs Jocelyn et Matthieu à travers la France. Originaire du Bassin d’Arcachon, c’est après des études dans les vins et spiritueux que je me familiarise avec le milieu de la bière pour ensuite rejoindre l’équipe de l’Effet Papillon !
Maxime
Diplômé d’un DUT GEA et ne sachant pas trop quelle direction suivre, j’ai par la suite décidé d’entrer dans le monde du travail. De belles rencontres pendant mes deux années de saison en bar et restauration chez Jo and Joe Hossegor et mon premier matériel de brassage offert par ma chérie m’ont propulsé vers l’univers de la brasserie. J’ai eu l’occasion de brasser en stage chez Rosny Beer puis chez Effet Papillon à deux reprises avant d’y être embauché à mon plus grand bonheur ! C’est donc depuis août que j’ai rejoint la fine équipe et que j’ai le plaisir de brasser pour vos papilles !
Matthieu
Après 10 ans passés en tant que maître nageur et entraîneur de sauvetage côtier en Gironde, j’ai entrepris une reconversion pour réaliser mon rêve : devenir brasseur !
C’est au Canada que je suis parti me former sur le tas pendant trois ans (reconnaissance éternelle à Ryan Lewell) chez Bières Brisset, Vilains Brasseurs et l’Alchimiste. De retour, désireux de retrouver les saveurs des bières d’Amérique du Nord, je suis vite tombé sur les bières de l’Effet Papillon, et la chance a fait que j’ai pu rapidement rejoindre cette merveilleuse équipe.
 
Jocelyn
Après un master en droit de la vigne et du vin, j’ai rapidement trouvé un emploi à la tonnellerie Nadalié. À l’époque, outre une mise aux normes ISO, j’ai été chargé de fabriquer une pico brasserie pour réaliser des essais de produits oenologiques sur la bière. J’ai alors rapidement laissé de côté l’aspect juridique pour me professionnaliser sur la partie bière avec le DU opérateur de brasserie à La Rochelle. Après avoir brassé trois ans pour les 3 Brasseurs à Avignon puis Lyon, j’ai quitté mon poste en décembre 2016 pour créer la brasserie avec Mathilde.
Mathilde
C’est en découvrant le monde du travail à travers un vrai bullshit job que j’ai saisi que je ne pourrai m’épanouir qu’en créant un univers à notre image. Un univers où l’on se sent bien, où l’on ne voit pas le temps passer, où l’on y trouve du sens, et surtout où l’on vous propose un produit procurant du plaisir. Depuis le démarrage (juillet 2017), la production est l’affaire de Jocelyn. De mon côté, et depuis l’arrivée de Louise dans l’équipe, je me suis détachée de la partie commerciale pour me concentrer sur la gestion et le marketing de la brasserie.
 
• Vous proposez des styles très variés (Brett, Wheat Ale, Imperial Stout, Sour, IPA, bières barriquées…). Comment parvenez-vous à garder votre signature gustative ?
Depuis notre lancement, il nous tient à cœur de proposer une gamme de bières permanentes (Wheat Ale, American Pale Ale, IPA, Rye Amber Ale et Imperial Stout). Nous l’envisageons comme une introduction pour celles et ceux qui souhaitent découvrir les bières artisanales et comme un retour aux sources pour les amateurs plus avertis.
Quant à notre gamme de bières éphémères, nous la voulons variée afin de sortir des sentiers battus mais toujours avec la volonté de rendre ces expérimentations accessibles (à quelques recettes près !).
Aujourd’hui toutes nos barriques sont brettées, et ce sont les bières que nous y faisons vieillir qui nous animent même si elles ne représentent qu’une petite partie de notre production. Nous sentons bien que le public plus geek nous attend particulièrement sur nos Brett Series et c’est agréable de constater qu’elles plaisent également souvent aux personnes qui découvrent ce style.
 
• Votre attrait pour les levures bretts est l’une des caractéristiques de la brasserie. Pouvez-vous les présenter rapidement pour donner envie à ceux qui ne connaissent pas ?
D’un point de vu géographique, l’intérêt nous semble de première importance étant dans une région vinicole. D’une part parce que nous disposons de barriques de notre région et d’autre part, parce que l’on trouve très intéressant l’idée d’incorporer des brett dans ces mêmes barriques alors que ces dernières font, la plupart du temps, trembler le monde vinicole !
D’un point de vue technique, il nous semble important de pouvoir proposer des produits pour lesquels la notion de temps est sans commune mesure par rapport à notre gamme ou d’autres de nos éphémères. Rares sont les bretts qui ont moins de 8 mois d’élevage avant assemblage puis garde en bouteille. Le temps pour ces produits est vraiment une notion clé. Enfin, dans la multitude des possibilités qui nous est donné de brasser des bières différentes, le fait d’ajouter deux éléments et non des moindres : les barriques (et leur ancien contenu) et les souches de brett, rend là encore les possibilités infinies.
Notre chai est aujourd’hui composé de 107 barriques (vin rouge et blanc, Bourbon, Porto, Rhum). Nous avons une quinzaine de souches différentes que l’on ne s’interdit pas de blinder. Nous utilisons des souches commercialisées par des laboratoires comme The Yeast Bay, une souche vinicole que nous avons faite isoler par un laboratoire œnologique et laissons parfois certaines barriques « livrées à elles-mêmes ».
Nous prévoyons dans un avenir proche d’acheter de plus gros contenants en bois (foudres ou cuves tronconiques) afin de pouvoir proposer des séries en plus grands volumes.
D’un point de vu gustatif, là encore l’attrait est grand et le panel est vaste, allant des notes de fruits type Ananas, d’où notre brett ananas que nous avons renouvelé grâce à l’engouement de la première édition, jusqu’à des notes beaucoup plus rustiques type étable, « funky ».
 
• Pour les amateurs de crafts françaises, Effet Papillon fait partie des toutes meilleures brasseries en France. Il doit y avoir un sacré stress lorsque vous recevez les premiers retours d’un nouveau brassin ?
C’est très gentil de ta part ! Nous sommes attentifs aux retours et les prenons en compte pour les futures recettes mais nous essayons de ne pas nous mettre la pression. C’est l’avantage avec la bière, c’est facile de relativiser quand on produit quelque chose qui n’a rien de vital ! Nous sommes quand même sur le qui-vive parce qu’on ne voudrait pas passer à côté de retours bienveillants, qui nous permettent d’avancer. D’un autre côté, il nous arrive de porter des œillères quand nous voyons passer des commentaires non constructifs voire méchants. Force est de constater que certains haters ont un grand sens de l’humour et là, on rigole !
Sans parler de pression, on sent quand même une certaine urgence quant à la cadence des nouveautés. Quand nous discutons avec nos ami(e)s et client(e)s cavistes, bars, distributeurs, il revient souvent que les client(e)s achètent qu’une seule fois une bière éphémère avant de passer à la suivante. C’est cette curiosité qui nous permet de tenter de nouvelles expérimentations et en même temps elle est source d’une certaine frustration. C’est d’ailleurs pour cela que nous adorons travailler les brett, il n’est jamais question d’urgence, ni dans la production, ni dans la consommation.
 
• Quelle est votre bière Effet Papillon préférée ?
Louise
: Spiky Brett – brett pale à la framboise, vieillie en barrique de vin rouge (Château Anthonic, Moulis-en-Médoc)
Matthieu : Brett Amalgamation – bière de blé à l’ananas – 2020, vieillie en barrique de vin rouge (Château Anthonic, Moulis-en-Médoc)
Maxime : Heavy Cake – Russian Imperial Stout, cubes de chêne américain infusés dans du triple sec, grué de cacao, écorce d’orange, lactose
Jocelyn : Dragon Brett, brett pale ale vieillie en fût de vin rouge (Château Anthonic, Moulis-en-Médoc) dans la première série Brett, on avait à l’époque pas beaucoup d’attente mais le rendu nous a convaincu que c’est la bonne direction à prendre pour la brasserie.
Mathilde : Call Me Brett, brett IPA vieilli en barrique de vin blanc
 
• Quel est votre dernier coup de coeur brassicole ? (hors Effet Papillon)
Louise
: Abbaye De Saint Bon-Chien, BFM
Matthieu : Parasol, Vilains Brasseurs
Maxime : Patrons Project 1.01 // Coffee Porter // Northern Star // Rwanda Gashonga // Tom Joy // RawEmotions
Jocelyn : Choco Stress Bourbon BA de Piggy, j’en garde un très bon souvenir au festival de Strasbourg, quoique la fin de soirée a été un peu difficile…
Mathilde : Brettanomusses, Brasserie La Muette. Malheureusement, nous avons partagé la bouteille !
 
• Y’a-t-il des brasseries qui vous inspirent particulièrement ?
Louise
: Brewski !
Matthieu : Hill Farmstead, pour les bières incroyables et le lieu incroyable !
Maxime : Brasserie Dieu Du Ciel !
Jocelyn : Brasserie du Pays Flamand, je reste convaincu (à titre purement personnel) que le modèle est parfait, proposer de la bière au plus grand nombre avec un tarif attractif, tout en ayant des éphémères solides sur la barrique et les bretts !
Mathilde : American Solera, inspiration totalement virtuelle parce que je n’ai jamais eu l’occasion de goûter leurs bières mais j’aimerais bien me téléporter dans leur taproom.
 
• Votre plus gros échec depuis la création de la brasserie ?
Nous aurions aimé nous équiper dès le démarrage d’une embouteilleuse isobarométrique mais ça ne passait pas dans notre budget initial. Ce sera l’un de nos prochains investissements !
Côté bières, il ne faut pas se leurrer, nous jetons certains brassins.
 
• Des nouvelles sorties à prévoir dans les prochaines semaines ? Un petit scoop pour Quaff ? 🙂
Nous avons deux nouveautés dans les tuyaux : une berliner weisse framboise, cranberry & citron, et… Une nouvelle Brett Series : bière de blé à la mûre et à la myrtille, vieillie 13 mois en fûts de vin rouge, Château Anthonic (Moulis-en-Médoc). C’est un assemblage, certaines barriques ont été ensemencées avec une souche de Claussenii et d’autres avec une souche de Bruxellensis.
 
• Cela fait 3 ans qu’Effet Papillon est né. Que peut-on vous souhaiter pour les 3 ans à venir ?
Depuis 2017, nous souhaitons ouvrir une taproom mais le manque d’espace nous a contraint à repousser ce projet. Finalement, un local situé en face de la brasserie s’est libéré, alors cette fois tous les voyants sont au vert ! Nous espérons que le bar trouvera son public ! Sinon, nous allons continuer de développer notre chai à barrique ! 😉

La dégustation

Voici 3 références sorties récemment, que vous pourrez trouver chez les bons cavistes.

Brett Series – French Saison – 7%

Nous vous la présentions il y a quelques semaines : la French Saison est un modèle de bière brett ! L’utilisation de cette levure lui confère des notes cidrées, animales, de foin et d’étable… Ça sent bon la campagne !

L’acidité est bien maîtrisée grâce au vieillissement en barriques de vin rouge, qui lui apportent de délicieuses notes vineuses et quelques tanins. À l’aveugle, on aurait même pu imaginer un vin nature, avec ce mélange à la fois complexe, franc et expressif.

Une superbe réussite ! Il nous tarde de découvrir les deux autres références de la série. (EDIT : je viens de goûter la version bière de blé : toute aussi merveilleuse. Jetez-vous dessus avant qu’elles soient toutes en rupture de stock).

Note Quaff : 97/100

Nor.Way of Life – Kveik Session IPA – 3,5%

La petite dernière de la brasserie ! Arrivée juste à temps pour la canicule, c’est vraiment la bière rafraichissante par excellence.

Une attaque sèche et amère marquée par les houblons et céréales qui amènent de belles notes de pain torréfié, d’épices douces, d’agrumes et de fruits exotiques.

Malgré un taux d’alcool très faible, l’utilisation d’avoine permet d’avoir un corps pas trop aqueux. Cela reste tout de même bien loin des IPA ultra juicy que l’on voit partout en ce moment. On se retrouve avec une Session IPA aux allures vintages, où l’amertume est au coeur du verre. Ça change et ça fait un bien fou sous le Soleil !

Note Quaff : 93/100

Comme Trois Pommes – Sour pommes et chêne – 6%

Sur une base de bière acide ont été ajoutés du jus de pomme, des cubes de chêne et de la levure de cidre.

Comme attendu, la pomme et le bois sont bien présents dans le verre. L’attaque est marquée par une pétillance généreuse et une belle acidité. C’est plutôt gourmand et un peu plus sucré que les deux bières du dessus.

Toujours bien équilibrée, l’harmonie des saveurs est toute naturelle et nous rappelle certains cidres vieillis. Encore une fois, une belle réussite.

Note Quaff : 85/100

Effet Papillon fait vraiment partie des mes brasseries préférées dans l’hexagone. Encore toute jeune et à la production réduite, elle fait peu de bruit mais continue son développement régulier, en proposant des bières toujours plus élaborées.

On a pas fini d’en entendre parler !

Où trouver les bières Effet Papillon ?

Brasserie Effet Papillon
35 Avenue Gustave Eiffel – ZI du Phare – 33700 Mérignac, France
Site web
Possibilité d’acheter directement à la brasserie. Sinon, il reste les cavistes spécialisés en bières (physiques ou en ligne : BAF – Bière Artisanale Française, La Bièrothèque, Drinks Explorer,…)